Sarrebourg aujourd’hui

Une population en recul

Depuis 2008, le nombre d’habitants de Sarrebourg de cesse de décroître. Nous sommes bien loin, aujourd’hui, des plus de 13 000 habitants qui peuplaient encore la commune en 1999 !

Moins d’habitants, ce sont moins de clients pour les commerces du centre-ville, moins de forces vives pour irriguer nos associations. Ce sont aussi moins de rentrées fiscales : avec près de 1 000 habitants perdus en dix ans, notre commune s’est privée d’environ 400 000 euros de recettes par an.

Une bonne gestion ?

La municipalité se targue d’une bonne gestion des finances. Il est vrai que l’état des finances locales est plutôt bon, mais cela n’est pas du fait de la gestion du maire ! Sarrebourg a toujours été en bonne santé financière.

Si l’on s’intéresse aux conséquences des décisions de la commune, cependant, la gestion n’est pas aussi saine qu’on le prétend. Ainsi, depuis 2008, les dépenses de fonctionnement par habitant grimpent (près de 20 % d’augmentation).

Pire : malgré une situation financière plutôt favorable, la majorité a préféré thésauriser au lieu d’investir pour moderniser et dynamiser la ville. Au détriment, notamment, de l’attractivité du territoire et de l’activité en centre-ville. Une bien mauvaise gestion, en somme…

Un centre-ville délaissé

Le cœur de notre ville est sclérosé : même pendant les soldes, les artères commerçantes sont dépeuplées, et les logements souvent vétustes. La faute au dépeuplement, mais aussi à une volonté marquée de privilégier les zones commerciales périphériques.

Une ville qui délaisse son centre est une ville qui perd son âme. La mairie n’a jamais su trouver la volonté et l’énergie de redynamiser le cœur de ville, et a souvent laissé les commerçants bien seuls face aux défis qu’ils affrontaient.

Une gestion élitiste

Les décisions, prises toujours par les mêmes, semblent toujours d’adresser aux mêmes personnes : les jeunes font figure de grands oubliés de la politique municipale.

Un exemple emblématique : le Couvent de Saint-Ulrich, fer de lance de la politique culturelle de la ville, phagocyte plusieurs dizaines de milliers d’euros par an, au détriment des musiques contemporaines et d’une culture plus populaire.

Sarrebourgeois⋅es, reprenons le pouvoir ! Ensemble, bâtissons une ville de

Sarrebourg pour tous !

Découvrez notre projet pour la ville !

Élaboré par les adhérent⋅e⋅s et les sympathisant⋅e⋅s de Sarrebourg pour tous, ce projet est le fruit d’une réflexion au long cours menée en 2013 et 2014, qui s’est appuyée sur le témoignage des Sarrebourgeois⋅es et sur l’expertise des candidat⋅e⋅s à l’élection municipale de 2014.

Il constitue à ce jour une version aboutie de nos idées pour la ville, et un point de départ pour l’ensemble de nos réflexions futures. C’est un cap à enrichir au fil du temps, et une boussole pour guider nos actions !